Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

25 juin 2015 Manifestation régionale interprofessionnelle

mardi 23 juin 2015 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

Austérité Tu ne m’auras pas !

La CGT appelle les salariés, retraités et privés d’emploi à se mobiliser le 25 juin en mettant l’accent sur l’augmentation générale des salaires et notamment du SMIC. Il est temps de prendre en compte la réalité : les cadeaux au patronat et les bas salaires mènent à 5,3 millions d’inscrits à pôle emploi. La solution, c’est l’augmentation des salaires pour relancer l’économie !

A l’APHP, Hirsch maintient son objectif de nous retirer des RTT. Les « propositions qu’il a faites récemment aux syndicats de l’APHP réunis en Intersyndicale ne sont que de la poudre aux yeux : il propose de changer la forme, pas le fond. Quoi d’étonnant ? A partir du moment où des syndicats de l’Intersyndicale demandent à négocier, cela signifie qu’ils vont négocier sur les propositions de Hirsch, c’est-à-dire sur la suppression de nos RTT.
Pour la CGT Cochin, il est hors de question de négocier des suppressions de RTT : Hirsch ne doit pas nous retirer ni 5, ni 2, ni même 1 RTT ! C’est pourquoi la CGT Cochin a refusé de participer à l’Intersyndicale avec des syndicats prêts à « négocier » la régression sociale avec Hirsch.
Hirsch a notamment proposé de décider de nouvelles organisations de travail au cours de réunions par services, par pôles et par établissements. La CGT Cochin participera à ces réunions afin d’affirmer le refus de toute négociation allant contre les intérêts des agents et qui aboutiraient à la suppression de RTT.
« La régression sociale ne se négocie pas, elle se combat ! »
(Henri Krasuki, ancien Secrétaire Général de la CGT)

La suppression de nos RTT à l’APHP n’est que l’un des aspects de l’offensive générale déclenchée par le patronat et son gouvernement complice contre les travailleurs. La régression sociale, orchestrée au profit de quelques privilégiés, frappe tous les travailleurs, du public comme du privé.

Les agents hospitaliers dénoncent « Repos supprimés, malades en danger ! ». Les salariés du commerce scandent « augmentez les salaires, pas les horaires ! » et « travailler le dimanche, c’est non ; travailler la nuit, c’est non aussi ! ». Les grévistes de l’entreprise de nettoyage ont revendiqué le 13e mois pour tous. Au Centre d’Information et de Documentation Jeunesse, c’est « l’information jeunesse doit vivre ; zéro licenciement ! ». Dans les crèches parisiennes, la grève porte sur les créations d’emplois. Et ce n’est pas tout : les cadres d’EDF disent non au forfait-jour, des luttes ont lieu pour que les maisons de retraites aient les moyens de fonctionner, et des salariés protestent contre le projet du patronat sur les retraites complémentaires qui consisterait à partir à 67 ans, sauf à subir des décotes insupportables…

C’est pourquoi la CGT Cochin appelle à manifester pour les salaires, l’emploi, la protection sociale, les services publics, contre l’austérité, contre les projets du patronat et du gouvernement.

Toutes et tous en grève le 25juin !

Piquet de grève au local CGT Cochin à partir de 7h00.

Rassemblement devant le local de la CGT Cochin à 13h30

Manifestation à 14h00 de Montparnasse jusqu’au Ministère du Travail