Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

A Cochin, la sécurité des patients et du personnel remise en cause

jeudi 5 avril 2012 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

La CGT et le personnel du service Anti-Malveillance dénoncent les sous-effectifs qui se sont aggravés dans ce service.

Ils dénoncent aussi des conditions de travail qui se dégradent de plus en plus.

En raison des sous-effectifs, les agents de sécurité ne peuvent plus assurer leurs tâches, notamment en ce qui concerne les interventions de protection du personnel et des usagers.

Contraints de travailler seuls, les agents de la sécurité ne sont plus en mesure de maîtriser les forcenés et autres agresseurs, notamment aux Urgences ou en Maternité.

En outre leurs conditions de travail (matériel, vestiaires...) sont inacceptables.

La CGT est intervenue ce jour auprès de la Direction afin que du personnel supplémentaire soit affecté au service Anti-Malveillance.

D’autre part, les membres CGT du CHSCT ont demandé une visite des locaux de ce service.

Le personnel et la CGT sont déterminés à ce que tous ces problèmes soient résolus très vite et envisagent toutes les actions possibles.

 

Seule la lutte paye !!!