Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

A Cochin, on encadre bien... les cadres !

mercredi 7 septembre 2016 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

Depuis plusieurs mois, la CGT Cochin n’a eu de cesse de dénoncer les pratiques inacceptables du cadre du Brancardage. Après plusieurs alertes auprès de la Direction, la CGT Cochin a dû déposer un DGI (Danger Grave et Imminent) afin de protéger des agents qui finissaient par craquer devant les agissements de ce cadre. Lors du CHSCT qui a suivi, la Direction a admis du bout des lèvres qu’il y avait bien un problème dans ce service. Une enquête administrative a été réalisée, menée par la Direction et visant manifestement à exonérer le cadre le plus possible de ses responsabilités. Malgré tous ces efforts de la Direction, et la situation ayant continué à se dégrader, celle-ci a mis en place un plan de sauvetage du cadre : plus d’une dizaine de personnes (dont un certain nombre de cadres supérieurs et de directeurs) ont été sollicitées pour venir en aide à ce cadre qui, imperturbable, continue toujours a avoir ses pratiques inacceptables au sein du service.

C’est bien la première fois que l’on voit autant de personnes mobilisées pour éviter de reconnaître qu’un cadre est manifestement incapable de remplir sa fonction ! S’il y a des sous-effectifs criants parmi les agents, apapremment on ne manque sans doute pas de cadres... Et il faut bien les occuper, doit se dire le Directeur du GH... Donc toutes ces personnes font le travail du cadre pendant que celui-ci continue à stresser quotidiennement les agents.

La dernière invention de ce cadre est que selon lui "on ne peut pas donner de CA après le 20 décembre", ce qui signifierait que les agents ne pourraient prendre de congés ni pour les fêtes de Noël, ni pour le Jour de l’An !

Les agents excédés, soutenus par la CGT Cochin, se sont déjà rendus en nombre à maintes reprises à la Direction, mais rien n’y a fait jusqu’à présent : la Direction persiste à soutenir ce cadre contre vents et marées...

On finit par se demander à qui profite ce bras de fer engagé contre les agents et la CGT Cochin. Quels que soient les donneurs d’ordres, cela risque inévitablement de se révéler rapidement très contre-productif puisque la plupart des brancardiers sont de plus en plus dans des états de stress insupportables. Les perturbations dans le Brancardage ne pourront de toute façon qu’influer sur l’activité générale de l’hôpital...