Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

AGRESSION AUX URGENCES DE COCHIN - COMMUNIQUE DE PRESSE du 24 juin 2014

mardi 24 juin 2014 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

Dans la nuit du 22 au 23 juin 2014 un détenu accompagné de trois agents de la Pénitentiaire est arrivé aux Urgences de Cochin vers 3 H 30.
A 5 h 00 ce même détenu, qui devait passer aux Assises dans les 3 jours pour assassinat, a demandé à se rendre aux toilettes. Il en est ressorti armé d’un couteau et a blessé les trois surveillants qui l’accompagnaient, ainsi qu’un jeune infirmier de Cochin.


La CGT Cochin est intervenue à de multiples reprises auprès de la Direction de l’hôpital Cochin afin de la mettre en garde contre les risques pour le personnel engendrés par l’exiguïté des locaux et l’absence dans la journée de personnel de surveillance.
C’est grâce à un mouvement de grève aux Urgences, organisé par la CGT Cochin, que la Direction avait était contrainte de poster un agent de Sécurité de la fin de journée à 7h du matin. La CGT Cochin avait insisté sur le fait que ce n’était pas suffisant pour assurer la sécurité du personnel et réclamé une surveillance 24h/24.

La CGT Cochin a déposé ce jour une procédure de Danger Grave et Imminent afin de faire toute la lumière sur les causes de cet incident, qui aurait pu avoir des conséquences mortelles.

La CGT Cochin rappelle que le Service des Urgences est en permanence à la limite de saturation de sa capacité d’accueil. Elle a mis en garde à maintes reprises la Direction de l’hôpital, et encore tout récemment le Directeur Général de l’APHP lors d’un CHSCT Central, sur la dangerosité de cette situation. M. Hirsch semble avoir fait des Urgences de l’APHP son cheval de bataille, comme en témoigne sa récente conférence de presse, c’est le moment où jamais pour lui de mettre en pratique ses discours : la CGT Cochin réaffirme la nécessité de redimensionner les Urgences de Cochin et d’embaucher du personnel.

Ce n’est pas avec des bénévoles que l’on fera fonctionner correctement les Urgences, mais avec un personnel qualifié, tant pour les soins que pour la sécurité.