Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Compte Rendu de la CMEL du 13 septembre 2012

mardi 18 septembre 2012 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

Le directeur du GH ouvre la réunion avec une déclaration dans laquelle il indique que 2013 sera une année déterminante pour le Groupe. Sa mission est non seulement de maintenir mais aussi de renforcer le dynamisme du GH, ce qui implique le développement de ses activités.
Il s’agira de continuer ou mettre en œuvre les restructurations et de les finaliser.
Autre axe, complémentaire des précédents : le retour à l’équilibre économique.
La méthode que le directeur compte utiliser passe par la concertation avec tous les acteurs de l’hôpital.
[commentaire : « dynamisme », « développement des activités », « restructurations », « équilibre économique » : les principaux termes sont posés. Ils signifient en clair la poursuite des économies sur le dos du personnel, l’accroissement des sous-effectifs et l’accroissement des charges de travail pour le personnel restant ; par ailleurs, les restructurations ici nommées concernent directement l’Hôtel Dieu et Broca..]

Le Président de la CME, le Pr Chaussade, rappelle la tenue d’un COMEX (Comité Médical Extraordinaire) consacré à l’Hôtel Dieu (HD) au début du mois de septembre. Il insiste sur l’établissement le plus rapidement possible d’un calendrier des transferts d’activités de l’Hôtel Dieu sur Cochin et le PR1.
Il indique que pour l’Ophtalmologie, une solution transitoire pour 2013 est envisagée.
SAU (Urgences) : deux scénarios : 1) le maintien à l’HD ; 2) la fermeture programmée  ; dans ce dernier cas, il faut trouver des solutions ; mais pour le moment, on attend la décision de l’APHP.
La fermeture du SAU aura des conséquences sur plusieurs services : la Psychiatrie, le Centre Anti-douleur, le Centre du Sommeil, le Centre VIH, l’Anapathologie ; pour cette dernière, problème de place à Cochin, mais « une solution se profile ».
[commentaire : d’ores et déjà, on voit la place consacrée à l’hypothèse de la fermeture du SAU, le maintien du SAU à l’HD étant à peine évoqué. La conclusion s’impose…]
Le Pr Chaussade s’en prend à certains médecins qui font du tort au GH en refusant de coopérer et en essayant d’entraîner leur personnel.
Le Pr Chaussade insiste sur la nécessité de limiter l’augmentation des déficits.
Médecine Interne : il faut maintenir la capacité d’accueil complète à Cochin ; une solution est en cours.
Diabétologie : diminution des lits et transfert sur l’ancien Port Royal (PR0).
Concernant l’HD, le Pr Chaussade déclare qu’il « faut accueillir l’ensemble de nos collègues dans les meilleures conditions possibles ».
L’Urologie sera localisée dans la nouvelle maternité (PR1) : récupération d’une salle en Obstétrique.
L’Ophtalmologie sera en rocade dans le bâtiment Albarran en attendant la fin des travaux.
[commentaire : lors du COMEX de début septembre, tous les Chefs de Service présents ont insisté sur la nécessité d’accélérer le processus d’accueil des services de l’HD à Cochin. Le Pr Brézin avait insisté pour que l’Ophtalmologie arrive à Cochin en 2013, et non en 2015 ou 2016 comme prévu : on note qu’il obtient satisfaction. Le Chef de Service de Radiologie mettait en doute la faisabilité de la télé-radiologie, et donc du maintien d’un SAU à l’HD sans plateau technique…]

Le Pr Mira annonce la nomination de Bertrand Renaud comme Chef de Service des deux SAU.
Il insiste sur le fait que le SMUR doit rester sur le GH.
Il indique que Cochin a besoin du personnel de radio de l’HD.
Concernant le maintien du service de consultations VIH à l’HD, il engage le personnel médical à se prononcer contre, en raison notamment de l’isolement médical et technique dans lequel ce service va se trouver.

Le Pr Chaussade insiste pour que les consultations VIH se fassent à Cochin, le maintien à l’HD n’étant pas dans l’intérêt des malades.
Le Pr Mira approuve le Pr Chaussade et ajoute que « pour ce qui restera à l’HD, ce sera compliqué de le faire revenir plus tard sur le site de Cochin », il vaut donc mieux tout faite venir tout de suite.

Le Pr Chaussade informe la CME que la Réa de l’HD part en février 2013.
Il indique que Cochin récupérera les collyres, puis revient sur les consultations de l’HD : les consultations seules sont toujours déficitaires si elles ne sont pas appuyées par des spécialités ; d’où nécessité de faire venir les consultations à Cochin.

La CME est informée qu’à l’ouverture du PR1, par manque de personnel non médical (notamment pour les prélèvements), les suivis de grossesses se sont faits dans le privé.

[commentaire : pour la CGT Cochin, les choses sont claires et confirment ce qu’elle savait déjà : on accélère la fermeture de l’HD et l’arrivée des services et du personnel à Cochin.
Le plan de l’APHP présenté par Mme Albert prévoyant le maintien d’un centre de consultations est largement rejeté par la plupart des médecins.
On ne peut avoir une réflexion claire sur le devenir du GH, de l’HD en particulier, sans avoir une vue d’ensemble du projet de restructuration. Or, dans une précédente CME, il a été clairement posé que le GH travaillera en partenariat avec d’autres établissements de santé : APHP, hôpitaux publics, hôpitaux militaires, établissements privés ; tout cela dans le cadre d’un Groupement Territorial de Santé.
Si l’on y ajoute la disparition programmée de l’APHP, le projet devient limpide…
« 2013 sera une année déterminante pour le Groupe » a prévenu le directeur du GH, M. Houssel. 2013 sera l’année de la fermeture, ou de la fermeture quasi totale de l’HD…]


Compte rendu et commentaires établis par Bernard Giusti
Représentant du CTEL à la CME
Secrétaire Général Adjoint CGT Cochin