Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Compte rendu de la CME extraordinaire du 3 février 2012

lundi 6 février 2012 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

 

COMPTE RENDU DE LA REUNION EXTRAORDINAIRE DE LA COMMISSION MEDICALE D’ETABLISSEMENT DU GROUPE HOSPITALIER COCHIN-HOTEL DIEU-BROCA
tenue le vendredi 3 février 2012
 
Ouverture de la séance à 18h00 par le Président de la CME.
Présents pour la CGT : Cynthia Le Bon pour la CSI, Bernard Giusti pour le CTLE
 
Le Président de la CME commence par donner une information sur les contrats de pôles : l’ensemble des projets médicaux doivent obligatoirement passer par les différentes commissions du GH, faute de quoi les projets ne seront pas examinés.
Pour l’Hôtel Dieu (HD), des projets en cours d’élaboration (urgences, chirurgie ambulatoire…) seront présentés à la CME dans 4 à 6 semaines.
Sur l’HD et Cochin, projets de développement de l’activité gériatrique en hôpital de jour ; mise en place d’une unité comportementale, d’une unité d’oncogériatrique, d’une unité de soins palliatifs et de SLD. Le projet de soins est de maintenir la qualité et d’améliorer la vie quotidienne des patients.
[Ces projets ne tiennent pas compte des sous-effectifs, notamment les week-ends durant lesquels il est prévu de développer et d’augmenter l’activité.]
Pôle Imagerie : maintien des urgences sur l’HD, avec une IRM, un scanner, radio et écho, ce qui se fera dans le cadre d’un partenariat public/privé. L’ARS a donné son accord pour le rapatriement du scanner de SVP sur Cochin. Nécessité d’une unité de radiologie sur l’ancien Port Royal : rénovation des locaux, imagerie au sous-sol (radios, mammographies…).
La chirurgie thoracique de l’HD devrait être transférée au cours du 2e semestre 2012. Le scanner situé à Achard sera « ouvert sur l’extérieur ». [Donc augmentation d’activité intra-hospitalière et d’activité privée…]Les deux services actuels de médecine nucléaire seront regroupés sur Cochin.
Se pose le problème du transfert des patients vers les unités d’imagerie. [Brancardage ? Rien n’est évoqué à ce sujet.]
Pôle ostéo-articulaire : l’attention est portée sur la vétusté du matériel. Les scanners ont 9 ans d’âge ; dans le privé ils sont changés tous les 5 ans. Remplacement du vasculaire, devenu obsolète. Un Pet Scan est en projet, couplage éventuel avec le Val de Grâce. Les problèmes soulevés sont ceux du coût élevé des matériels et de leur localisation. [Là encore, le retentissement de l’augmentation d’activité sur le personnel n’est pas pris en compte.]
Pôle périnatalogie-gynéco : fusion des deux services de gynécologie, service de néonatologie.
Restructuration inter-GH : intégration du centre d’IVG de Broussais, transfert d’emplois de Bicêtre et Louis Mourier. Intégration de l’endocrinologie. Chirurgie, dermato de Tarnier.
Objectifs prévus : 6000 naissances, 1000 séjours en néonat, 3000 patientes en gynéco, 1000 FIV en biologie de la reproduction, 2200 IVG en orthogénie. Développement de l’HAD et de l’ambulatoire en gynéco et création de la chirurgie ambulatoire.
Une analyse de fonctionnement du PR1 sera effectuée 9 à 12 mois après l’ouverture, en vue de décider de l’avenir.
[Le PR1 va ouvrir en sous-effectif de 30% et avec une restructuration totale des services. Par rapport à l’existant, l’augmentation d’activité a été estimée par une expertise à environ 20%. Donc -30% de personnel, +20% d’activité…]
Pôle médecine urgences psychiatriques : actuellement bi-site ; objectif : fusion en un seul service de médecine interne et pathologies infectieuses. Réunir toute la psychiatrie sur Cochin.
Pôle anesthésie-réanimations : 730 PNM, 224 PM. 24 lits en réa et pneumo. 71000 consultants par an. Médecine aiguë.
Regroupement des 2 structures de pneumo à Cochin, avec scanner et ana-pathologie. Bloc opératoire à construire. Promotion de la chir ambulatoire. Renforcer le service de cardio et collaborer avec le Val de Grâce de manière à ce que la réanimation soit le premier service de Paris.
Maladies professionnelles transférées à l’HD. Les maladies du sommeil de St Antoine sont intégrées au GH. Transversalité, mutualisation des personnels, gestion solidaire. [Mutualisation des personnels, gestion solidaire : deux termes qui recouvrent une seule réalité, mettre le personnel à toutes les sauces…]
Pôle Biologie-Pharmacie-Pathologie : regroupement des labos depuis décembre 2011. Augmentation de l’activité du plateau technique pour éviter l’externalisation des analyses. Objectif : réaliser les examens 24h/24, 7j/7 et rapatrier les examens faits en ville (par exemple PMA). Maladies rares et myopathologies transférées sur l’HEGP. Un partenariat est développé avec Sainte-Anne. Entrée dans l’accréditation pour 2018 et validation en 2012 pour la virologie. [Là encore, augmentation d’activité pour un personnel médico-technique réduit…]
Pôle ostéo-articulaire :  2 services d’orthopédie, 2 services de rhumatologie, 1 service de rééducation fonctionnelle. Objectif de développement de la chir ortho, avec mise en place de la permanence des soins et prise en charge des ostéopathies fragilisantes. Objectif de qualité et de prévention, avec une nécessité de moyens humains et techniques.
Pôle d’oncologie : création d’un service d’oncologie médicale ; fusion des secteurs d’hospitalisation conventionnelle et de chimiothérapie ; rénovation d’Albaran, humanisation de l’hospitalisation ; création d’un service de chirurgie digestive en oncologie, d’UF urgence//endocrino//hépatobiliaire ; UF de transfusion ; dermato oncologique de Tarnier ; collaboration avec l’HEGP, l’Institut Curie et le Val de Grâce.
 
Le représentant CGT du CTLE, Bernard Giusti, fait une déclaration : « Nous avons écouté avec attention tous les projets présentés, nous ne reviendrons pas maintenant sur leurs défauts et qualités. Cependant, pour la majorité de ces projets, une variable a été largement passée sous silence, celle du personnel. Se pose la question de la faisabilité de ces projets. En effet, le personnel présent à Cochin est déjà en sous-effectif chronique, sujet à des surcharges de travail et déjà soumis à d’importants risques psycho-sociaux. Il y a notamment de nombreuses dépressions parmi le personnel. Je veux simplement vous mettre en garde : vos projets font penser à des maisons que l’on voudrait construire sur du sable. En effet, je ne crois pas que le personnel suive vos projets avec enthousiasme. Si vous ne prenez pas les mesures nécessaires pour obtenir un personnel suffisant, vos projets risquent de rencontrer d’importantes difficultés dans leur réalisation. »
 
Compte rendu établi par Cynthia Le Bon et Bernard Giusti
 
[Le CR a été établi sans que la documentation afférente pour chaque pôle ne nous ait été transmise. Des mises au point et précisions ultérieures auront lieu.]