Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Compte rendu de la CMEL du 18 février 2016

vendredi 19 février 2016 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint


[se référer aussi aux documents joints]

Le Pr Chaussade présente les points à l’ordre du jour ; il rappelle qu’il avait envoyé en octobre à M. Hirsch une lettre toujours sans réponse ; les regroupements et partenariats dans le cadre des GHT doivent évidemment viser à la mise en commun des moyens.

Le Directeur du GH M. Houssel fait le point sur les regroupements et partenariats engagés, notamment dans le cadre des GHT ; il parle notamment de la "stratégie des petits pas", des partenariats engagés ou à venir ; nécessaire attention aux parcours de soins ; aux demandes de Cochin d’investissements pour les infrastructures, Hirsch répond en demandant de commencer par renforcer les partenariats ;

[Pour info, projets de partenariats aboutis et mis en œuvre :

Cancérologie (HUPO/ HUPC/ HUNEM) : mise en place du territoire cancer ouest, gouvernance, parcours patients, référentiels communs sont en cours de mise en place. 
 Transition : projet NECKER– HUPO retenu par la Fondation Hôpitaux de Paris en juin 2015. Démarche étendue aux HUPC
 Psychiatrie de liaison (HUNEM / HUPO) : 3 DJ par semaine d’1 praticien d’HUPO sur Necker
 Obésité – nutrition – diabétologie (HUPO / HUPC) : une UF Diabéto bi-site créée à l’HEGP et rattachée au service du Pr Boitard : projet médical bi-site, staffs communs, parcours de prise en charge. Nutrition : en cours, localisation trouvée à l’HEGP ; négociation sur les moyens en cours
 Dermatologie : dermatologie de liaison sur l’HEGP assurée par 1 praticien de Cochin
 ORL : rattachement de l’UF d’ORL de Cochin au service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale de l’HEGP (responsabilité assurée par le Pr. Pierre Bonfils). 2 vacations de consultation par semaine + activité de liaison assurées par des praticiens de l’HEGP. Recrutement à venir d’1 CCA et d’1 MCU-PH en temps partagé Cochin / HEGP

2/ Les projets de partenariat en cours

 Hématologie (HUPO/HUPC/HUNEM) : la cartographie des parcours patients est réalisée, les allogreffes sont regroupées sur le site de Necker, un projet médical commun (NEM / HUPC) est en cours de rédaction avec projet de création d’une structure bi site. La direction générale ayant conforté l’an passé la double vocation adulte et pédiatrique de NEM observe que l’ambition d’une structure bi-site portée par HUPC et NEM n’est pas assez restructurante et pose la question du regroupement sur un seul site. En l’absence de contrepartie permettant de faciliter le transfert de l’une des deux unités (meilleure installation….) l’exécutif des deux GH a préféré opter pour une « stratégie des petits pas » : projet médical partagé, gouvernance médicale commune préalable nécessaire à un scénario plus restructurant.

La répartition des activités d’hémato-biologie entre les 3 trois GH est finalisée. Enfin, la journée d’hématologie Paris V en mars 2016 est organisée conjointement par les 3 trois GH.
 Anesthésie adultes : Projet HUPO / HUNEM / Sainte-Anne, à étendre aux HUPC. Le principe est de favoriser une politique de parcours des anesthésistes intra PV qui doit favoriser l’attractivité, la fidélisation et la spécialisation éventuelle. Une politique hospitalo-universitaire dont l’un des objectifs est d’éviter les départs vers le privé ou hors PV. 
 Bio statistiques / bio-informatique (HUNEM / HUPO) : définition d’un projet de structure bi sites pour la bio informatique et la bio statistique et un projet de DHU. Le GHUPC demande un élargissement de ce partenariat pour en bénéficier. L’entrepôt de données est évoqué ; la direction générale précisant que le projet global AP-HP n’exclut pas les projets locaux lorsqu’ils sont en avance de phase, sous réserve de contribuer à la constitution d’un entrepôt de données de santé institutionnel performant en lien avec la DSI de l’AP-HP. Le projet « PV » sera présenté à un prochain COPIL SI Recherche innovation .

Cardiopathies congénitales complexes (HUNEM / HUPO) : le projet médical commun est défini et sera mis en œuvre en 2016.
 Transplantation pulmonaire pédiatrique (HUNEM / HUPO) : les parcours patient sont finalisés avec une prise en charge en post réanimation à Necker. La convention reste à formaliser. L’exécutif du GHUPC demande un élargissement du partenariat à la sphère adulte car le GHUPC pose nombre d’indications, du fait de la prise en charge des mucovicidoses, et doit orienter vers FOCH. Il souhaiterait que cette activité puisse être faite sur HUPO. La direction générale évoque un possible regroupement des activités de transplantations pulmonaires sur HUPNVS, à la demande de l’ABM (seuil minimum de qualité de 30).


 Médecine nucléaire (HUPO/ HUPC) : actuellement 2 journées de pet-scan sont assurées à l’HEGP par l’équipe médicale de Cochin (passage à 3 mi 2016), convention en cours de préparation. Un groupe de travail a été mis en place par le doyen avec en cible la création d’un département supra-GH. Le lancement d’un appel d’offres est prévu et la rédaction d’un projet médical commun est en cours. Enjeu autour des successions des chefs de service des deux GH pour à terme avoir une gouvernance commune.
 Cardiologie (HUPO / HUPC) : actuellement, 3 DJ/semaine de vacations d’écho sur Cochin assurées par le Pr Diébold. A venir, un groupe de travail sur l’organisation des parcours patient
 Fœtopathologie (HUNEM / HUPC) : un groupe de travail avec les 2 chefs de pôle est mis en place et une réponse commune à l’appel d’offres DOMU sera présentée.]

M. Houssel évoque 1 GH Paris-Descartes qui entraînerait "une rupture avec l’offre de soins actuelle" ; nécessité de présenter 2 ou 3 scenarii de regroupements ; il termine en rappelant que l’offre de soins doit tenir compte du contexte économique et social.

Le Pr Chaussade s’interroge sur la pertinence du rapport fait par M. Houssel entre les regroupements et les investissements ; pour que cela fonctionne, il faut qu’il y ait de la confiance, des fusions financières (partages), ou par exemple l’intégration de la neuro de St Anne ; il relève un contexte de diminution de lits avec un transfert Nord et il exprime son désaccord ; il remarque que si en 2015 un certain nombre d’hôpitaux ont pu diminuer leurs déficits, cela est dû essentiellement à une réduction des activités (donc du personnel) et relève que cela n’est pas le cas à Cochin ; il fustige un manque de projet médical global à long terme (il prend l’exemple de la fermeture de St Vincent de Paul qui devait aboutir à un grand pôle enfant à Necker, or aujourd’hui on nous dit qu’il faut prendre la dimension adultes de Necker en compte, donc on revient sur le projet précédent...) ;

D’autres médecins dans la salle critiquent la politique des petits pas présentée par M. Houssel.

Pour les postes d’assistants spécialistes partagés, un état des lieu est fait sur Dourdan et Pithiviers ; il y aura partage du temps médical : pour les assistants spécialistes, 60% seront financés par l’ARS, 40% par les 2 hôpitaux concernés ; postes de praticiens partagés ; un médecin s’interroge sur les conséquences de ces partages sur les autres postes, ceux d’internes par exemple ; M. Lavoué assure qu’il n’y aura aucunes conséquences collatérales ;

Elections des représentants de la CMEL dans les instances : Conseil Surveillance : Samama ; CTLE : Zerbib ; CHSCT : Coriat, Marguette ; CSI, Relations internationales ;

Intervention du Dr Belbachir sur la réhabilitation précoce des patients : les rendre le plus vite possible autonomes après intervention [NB : à mettre évidemment en lien avec le développement de l’ambulatoire]

Le Pr Doumenc fait un point sur les Urgences ; il relève un renouvellement de l’encadrement , notamment aussi la spécificité de 2 unités fonctionnelles (Cochin et HD) ; l’augmentation de 16% de l’ctivité entre 2012 et 2014) ; passage de la fréquentation de 50 000 en 2015 à une prévision de 51 000 en 2017, ce qui pose la question des lits d’aval et la nécessaire coopération de tous les autres services ; les travaux devraient débuter dans environ 1 an ; le circuit patient doit reposer sur un tri serré afin d’optimiser la prise en charge et la répartition des patients ;

[en raison d’entretiens en aparté avec des membres de la communauté médicale, je n’ai pu assister aux autres points ; le compte rendu sera complété ultérieurement à partir des notes de ma camarade]


B. Giusti


titre documents joints

19 février 2016
info document : Powerpoint
71.1 ko

19 février 2016
info document : PDF
75.2 ko

19 février 2016
info document : PDF
281.6 ko

19 février 2016
info document : PDF
62.1 ko