Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Compte rendu de la CMEL du 21 mai 2015

mardi 26 mai 2015 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

Pr Chaussade : rappel de la demande du Siège de réaliser 1M100 euros d’économie sur le Personnel Médical. Le Pr Chaussade manifeste son désaccord.

Pr Cariou : dépenses en médicaments : 130M euros en 2014 ; 20M euros en dispositifs médicaux.

Pr Chaussade :

PROJET HÔTEL DIEU : situation actuelle : 1 – site non fermé ; 2 – HD non séparé du GH ; 3 – projet médical (Pm) intégré dans le Pm du GH ; 4 – Pm doit être validé par la CMEC ; 5 – le DG : au GH de conduire le Pm de l’HD

IMPERATIFS DU Pm : Un Pm de l’ensemble des médecins du GH ; doit être rapidement établi ; sera réalisé au sein de la Faculté

LIMITES : contraintes architecturales ; déficit du GH de 13,9 M d’euros fin 2014 ; donc un déficit de l’HD médical, architectural, économique

MEDICAL : proximité et spécialités (38000 consult./an) ; mutualisation des consultations [et sans doute des HdJ (BG)] ; une plateforme de consultations en lien avec le GH, donc nécessaire interface avec Cochin.

PSYCHIATRIE : regroupement sur l’HD (car plus de place à Cochin) de la psy de Tarnier, de l’HD, de Cochin et de l’addictologie ; Psy : HdJ et consult.

UMJ : on ne touche à rien (ça appartient à la Préfecture)

DEPISTAGE ET PREVENTION : cancer ; IST ; cardio-vasculaire léger ; RPS ; Santé publique

PLATEAU TECHNIQUE : fermeture du labo à réponses rapides, installation d’une biologie délocalisée avec centre de prélèvements ; radio : TDM ;

Il faut rétablir la confiance et une dynamique de GH

Intervention de Mme Chevrier, des Finances du Siège, quant à la faisabilité du projet HD :

La vente (Scipion par exemple) et/ou la cession avec baux emphytéotiques devraient permettre de récupérer entre 75 et 105M d’euros.
Le coût des travaux à réaliser sur l’HD se situe entre 96 et 105M d’euros.
Les ventes devraient donc couvrir les travaux d’installation.

Le déficit de l’HD est aujourd’hui de 11,9M d’euros/an

[Une discussion s’ensuit. A la question de savoir ce qui se passera si le coût des travaux excède la prévision, la responsable du Siège ne répond pas. Même incertitude concernant la rentabilité du projet médical sur l’HD. Tous sont d’accord pour dire que le Pm tiendra seulement s’il est réalisé rapidement. M. Houssel fait remarquer que « ça ne se fera pas en deux ans »… Sans répondre à la question essentielle de la rentabilité du Pm, tous se mettent d’accord sur un Pm assorti d’un calendrier : voté à l’unanimité. Cependant il est évident que le calendrier ne répondra pas à la nécessaire rapidité de mise en place du Pm. C’est donc un Pm qui a toutes chances d’être déficitaire qui est adopté. Pour ma part, je remarque que toutes les activités laissées à l’HD sont « légères » et pourront, le moment venu, être déménagées rapidement… (BG]