Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Compte rendu de la CMEL du 5 décembre 2013

mardi 10 décembre 2013 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

Hôtel Dieu :
Une rencontre a eu lieu le 4 décembre entre MM. Hirsch, Houssel et Chaussade.
M. Chaussade reprend les informations diffusées par la presse à savoir notamment que :
Le SAU de l’HD n’est pas fermé administrativement, mais reste médicalement en activité minimale.
Réouverture des lits porte avec affectation de 4 infirmiers, SAMU 75, et accueil de consultations 24/24 + plateau technique.
La salle de médecine interne est gardée en réserve en cas de plan blanc.
Les transferts de services engagés se poursuivront.
Le statut du Nouvel HD sera fixé lors de la réunion des instances en janvier.
M. Chaussade observe que le SAU de Cochin a vu une augmentation des passages, mais une diminution des hospitalisations.
M. Houssel confirme que le SAU de l’HD est maintenu uniquement pour les urgences simples ne nécessitant pas d’hospitalisation de plus de 24h. L’aval sera assuré par les lits de diabétologie de l’HD (ce service venant sur Cochin) ; le plateau technique sur l’HD est constitué d’antennes des services de Cochin. Les transferts de la diabétologie et de l’oncologie se feront après consultation des instances est devraient s’effectuer en janvier-février.
M. Houssel relève les difficultés financières de Cochin, aggravées par le maintien de personnel sur l’HD alors que l’activité est quasi nulle. M. Hirsch a demandé à M. Houssel d’établir un bilan du surcoût.

[Les informations sur l’HD confirment ce qui a déjà été annoncé. Un SAU a minima (bobologie) reste à l’HD. Dans toutes les déclarations de M. Hirsch, en réalité rien ne change : les services de soins sont sur Cochin, subsistera sur l’HD les seules consultations 24/24 (le temps de « découvrir » qu’elles ne sont pas rentables). Seule nouveauté : le Siège de l’APHP n’ira pas à l’HD. Où ira-t-il ? Deux hypothèses plausibles : dans d’autres locaux déjà vidés de l’APHP ; il reste dans les locaux appartenant à la Mairie de Paris (la moitié du Siège actuel). Toutes les déclarations de M. Hirsch sont à prendre et analyser en fonction de l’échéance des municipales parisiennes. Par la suite, il sera facile par exemple de supprimer le « résidu » de SAU de l’HD
Concernant le statut du Nouvel HD, les « instances » mentionnées (CME) devraient confirmer leur volonté de fermeture de l’HD.
M. Evin, Directeur de l’ARS, doit donner son feu vert d’ici la fin de l’année…]

Plate-Forme Haut Débit Cochin
La mise en place de la plate-forme et des nouvelles organisations de travail a engendré beaucoup de difficultés pour le personnel. Le maintien d’une antenne à l’HD prive le service de l’arrivée de personnels de l’HD et accroît les difficultés. Mais le personnel a montré et montre une grande solidarité.
B. Giusti confirme ces difficultés pour le personnel, et indique qu’un CHSCT a posé le problème. Il insiste sur la trop grande charge de travail des agents et s’interroge sur la qualité des contrôles des examens par les biologistes étant donné le flux horaire très important des rendus d’examens.

M. Chaussade veut proposer de séparer les volets financiers de Cochin et de l’HD. Il rappelle que le plan d’efficience demande à Cochin une économie de 9 millions d’euros.
M. Houssel rappelle que l’activité est en hausse à Cochin. Cependant :
- baisse des dépenses nationales de santé dans les prochaines années
- les dotations n’évoluent plus, donc les recettes se font uniquement sur la T2A
- l’APHP vise à une capacité d’auto-financement

M. Chaussade informe que le Val-de-Grâce va être rénové, et sera fermé (2022-2023) ; des discussions sont engagées pour savoir quels services pourront être accueillis sur Cochin. La réponse doit être donnée par Cochin en juillet 2014.

La cytogénétique de PR1 va migrer sur Jean Dausset :
- Locaux techniques au 4e étage de JD
- Locaux consultations restent à PR1

CR et note BG