Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Conclusion de l’invasion du siege

samedi 13 mars 2010 par François Sénac IDE

La CGT est restée le convive forcé du directeur de l’APHP au siege jusqu’à a peu pres 22 heures parmi eux ,on comptait jusqu"à 10 membres de la CGT COCHIN qui participaient aux négociations. Au total 40 syndiqués CGT, la CGT etait majoritaire au sein des négociations

L’intersyndicale,au sein de laquelle la CGT menait les négociations,a retenu la direction genérale de 9 heures du matin jusqu’à 22 heures dans la salle du conseil, pour les sensibiliser aux revendications du personnel qui avaient laisser nos responsables indiférents jusqu’à présent.

Le soutient des collègues de l’APHP manifestant devant le siège dans la journée du 12 mars,( plus de 2000), malgré les gaz lacrymogènes que la police a envoyer sur les les agents de l’APHP a renforcé les partenaires sociaux qui faisaient pression sur le directeur général.

Benoit LECLERC,directeur de l’APHP(annoncé limogeable dans la nuit su 11 au 12,puis de nouveau grand chef de l’APHP le 12 mars..........) a reconnu par écrit que la restructuration de l’APHP entrainait de grandes inquiétudes et suspend les projets liés à celle ci tant qu’il n’y a pas de négociation avec les représentants du personnel, autant en local que en centrale.

Pendant les débats,la CGT a défendu son point de vue :

  • Pas de suppression d’emploi
  • Pas de suppression d’établissement

Marise DANTIN secrétaire générale de la CGT COCHIN a interpellé la direction générale pour dénoncer :

  • la suppression de postes dans le projet de la nouvelle maternité de COCHIN
  • la suppression de postes dans le projet du bâtiment des laboratoires de COCHIN
  • la suppression de postes dans les services administratifs de COCHIN
  • la suppression de postes dans les services techniques de COCHIN 
  • les fermetures de saint vincent de paul et de l’hoteldieu
  • les transferts d’activité des brulés vers d’autres hopitaux entrainant des diminutions de lits
  • Elle a exigé aussi la titularisation des CDD en cuisine et partout dans l’hopital COCHIN

Rosemay ROUSSEAU ,secrétaire générale de la CGT de l’APHP, après les 2 jours d’occupation, a pris acte des engagements de Benoit LECLERC et a réaffirmé sa détermination à défendre le personnel contre les attaques d une gestion libérale de la santé.

Les professeurs GRIMALDI et GRANGER du MDHP sont venus faire le point à l’issue du mouvement,malgré l’opposition de la direction générale qui les a empéchés de monter dans la salle du conseil.

La lutte continue !

La CGT COCHIN exigera des lundi 15 mars la suspension du plan d’économie sur COCHIN (la CGT COCHIN a d’ailleurs toujours refusé ces plans d’économie)

 

 


titre documents joints

soutient du PC ile de france

13 mars 2010
info document : Word
25 ko

certains candidats sont venus soutenir le mouvement devant le siege.


comuniqué de presse USAP-CGT

13 mars 2010
info document : Word
28 ko

rosemay ROUSSEAU la secretaire generale de la CGT APHP donne ses conclusion du mouvement