Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Décès inexpliqué aux Urgences de Cochin

jeudi 20 février 2014 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

Communiqué de la CGT Cochin

Suite au décès inexpliqué d’une patiente aux Urgences de Cochin, la CGT Cochin a demandé la réunion d’un CHSCT Extraordinaire, qui aura lieu vendredi 21 février en début d’après-midi.

Selon le communiqué de la Direction Générale de l’APHP :

"Informé ce jour sur les circonstances du décès d’une patiente le samedi 15 février 2014 au service d’accueil des urgences de l’Hôpital Cochin, le directeur général tient à apporter les précisions suivantes :

Une patiente de 61 ans a été conduite aux urgences de l’hôpital Cochin par les pompiers pour une plaie du pied, suite à une chute sans signe de gravité.

La patiente a été prise en charge dans la 1/2 h pour un premier examen, qui n’a pas, lui non plus, montré de signe de gravité objectif.

La patiente est ensuite installée en zone de surveillance, à proximité des soignants.

Il existe des incertitudes sur ce qui s’est déroulé dans les heures qui ont suivi, le décès de la patiente ayant été constaté à 23h00.

Une enquête interne est donc diligentée pour éclaircir les circonstances et les causes de ce décès inexpliqué."

Pour la CGT Cochin, la politique générale de la Santé en France menée depuis plusieurs décennies conduit à des situations d’engorgement tant dans les services d’urgence que dans les services publics hospitaliers en général : réduction des effectifs, réduction de l’offre de soins, réduction des moyens... La politique libérale mise en place en France (libérale avec le PSnéo-libérale avec l’UMP, ou ce qui serait encore pire ultra-libérale avec le FN) vise à la privatisation de la Santé. Les fermetures des hôpitaux de proximité créent des déserts médicaux et concentrent les patients sur les structures restantes. Ceci engendre les drames que l’on connaît depuis plusieurs années.

En l’occurrence, le personnel des Urgences de Cochin n’est pas en cause.