Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

L’Urologie passe en 12 H

mercredi 1er octobre 2014 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

Un des sujets à l’ordre du jour du CHSCT du 25 Septembre était le déménagement à PR1 de l’Urologie du bâtiment Albarran. Bien entendu, pour des raisons de restrictions budgétaires et afin de restreindre au maximum le personnel, la Direction propose de faire travailler le personnel en 12 heures.
Ce qui fait, avouons-le, qu’au niveau budget la Direction y gagne puisque de 3 équipes on passe à 2 équipes, sans compter que l’activité va considérablement augmenter puisqu’il est prévu un fonctionnement 24 h sur 24 dans les blocs d’Urologie et qu’on y ajoute l’ambulatoire qui restera à Albarran avec 2 blocs opératoires.

Pour des raisons différentes, tous les syndicats présents à l’instance se sont opposés à la mise en place des 12 heures.


Pour la CGT Cochin, c’est organisation de travail n’est pas légale car le code du travail interdit que l’on reste plus de 12 heures sur son lieu de travail. Ce qui va inévitablement arriver puisque les temps de transmissions ne sont pas comptabilisés dans les 12 heures. C’est le cas dans tous les services à Cochin qui travaillent en 12 heures. La CGT Cochin n’a de cesse de le dénoncer : légalement, c’est du travail dissimulé et une infraction grave au Code du Travail.

La CGT Cochin ne pouvait donc valider une organisation de travail qui est génératrice d’infractions au Code du Travail. Pour autant, sachant que les 12H peuvent être effectuées si le personnel est volontaire, la CGT Cochin ne s’oppose pas à la volonté du personnel. Ceux qui veulent travailler en 12H le peuvent, mais on ne peut forcer ceux qui veulent garder leurs anciens horaires à travailler en 12H.

Il faut savoir que le CHSCT n’est que consultatif et que la Direction après avoir obtenu une dérogation de l’ARS mettra en place les 12 heures. Le personnel d’Urologie est très majoritairement d’accord pour ces nouveaux horaires. Donc, après avoir prévenu tout le personnel d’Albarran sur les ravages sur leur santé que ces horaires vont entrainer, la CGT Cochin, qui elle se bat toujours avec le personnel et non contre le personnel, à décidé de ne pas s’opposer à sa volonté. Si toutefois le personnel d’Urologie se rendait compte plus tard de son erreur et revenait sur sa décision, la CGT Cochin sera toujours là pour l’aider dans sa démarche revendicative.

Marise Dantin