Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

L’offensive des 12h se poursuit au PR1

mardi 31 juillet 2012 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

La pression des cadres se poursuit : on valorise le passage en 12h en faisant miroiter comme s’il s’agissait d’un « cadeau » le fait d’avoir 1 semaine de récupération toutes les 3 ou 4 semaines. Il ne s’agit aucunement d’une « récompense ». Ces jours de récupération sont générés par votre seul travail.

Outre la fatigue, le stress et les surcharges de travail qui ont été amplement démontrés par l’expérience des 12h quand elles sont appliquées, elles seront assorties, n’en doutez pas, de la mobilité des agents.
Actuellement par exemple au Plateau technique de PR1 les agents ne peuvent la plupart du temps prendre leur pause de repas, et encore moins les pauses intermédiaires auxquelles ils ont droit.

Comme nous l’avions déjà indiqué dans un précédent tract, la durée maximale de travail quotidien autorisée par le code du travail est de 12h, heures supplémentaires comprises.
Tout doit être compris dans cette période de 12h : transmissions, pauses, vestiaire, etc.
Pour un agent en 12h, au bout de 6h de travail il a droit à une coupure obligatoire de 20 minutes (ce qui ne comprend pas la pause repas).

Actuellement, un des dangers introduit par les 12h est que les agents en 12h servent de bouche-trous pour les autres équipes et les autres services... Ainsi, tous les agents qui avaient choisi les 12h sur le Plateau technique l’ont fait sur promesse de rester uniquement sur le Plateau technique : depuis quelques temps, ils sont déplacés selon le bon vouloir des cadres...