Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

La CGT Cochin présente ses voeux au Directeur du Groupe

jeudi 10 janvier 2013 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint, Marise Dantin Secrétaire Générale

Ce jeudi 10 janvier 2013, le Directeur du Groupe Hospitalier, en présence de la Directrice Générale de l’APHP, Mireille Faugère, de nombreux directeurs, de médecins, de militaires du Val de Grâce, des cadres et du Maire PS du 14e arrondissement, a présenté ses voeux pour 2013.

La CGT Cochin a profité de la présence de tout ce beau monde pour présenter elle aussi ses voeux...

Ci-dessous la déclaration de Marise Dantin et Bernard Giusti, qui a été lue par Marise Dantin :


Monsieur le Directeur,

L’année 2013 commence dans nos hôpitaux comme l’année 2012 a fini : en sous-effectifs.

Lors de la dernière Commission Médicale Locale, vous vous êtes félicité des bons résultats obtenus par notre groupe hospitalier. Vous avez même remercié le personnel pour son dévouement. Nous tenons à vous rappeler que ces résultats dont vous semblez fier ont été obtenus au détriment de la santé de votre personnel : l’année qui vient de s’écouler a été marquée par une augmentation considérable d’arrêts maladie, de dépressions, d’accidents de travail, augmentation constatée par la médecine du travail.
Vous n’êtes pas sans ignorer que les rythmes de travail, les organisations de travail et les conditions de travail mettent de plus en plus les agents en difficulté, tant dans leur vie professionnelle que dans leur vie familiale. Comment pourraient-ils par exemple planifier des loisirs ou la garde de leurs enfants alors qu’ils restent souvent dans l’incertitude quant à la possibilité de prendre les repos qui leur sont dus ? Etant donné la pénurie de personnel, les nouvelles règles des CET vont encore accentuer les pertes de repos. Autrement dit, ce sont autant de journées de travail gratuit volées aux agents…

A l’Assistance Publique, dont vous êtes l’un des directeurs, le blocage des salaires plonge de plus en plus d’agents dans la précarité : difficultés pour se nourrir, se vêtir, se loger… La plupart par exemple n’ont pas d’autre choix que de se loger en lointaine banlieue, ce qui accroît encore leurs difficultés. Pourtant le parc immobilier de l’AP-HP, réservé de préférence au personnel de direction, pourrait résoudre les problèmes de bien des agents parmi les plus humbles.

La politique libérale qui prévaut depuis des décennies dans notre pays a d’ores et déjà conduit à une dégradation importante de la Santé publique. C’est cette même politique qui a ruiné le système de santé dans d’autres pays européens, en Grèce par exemple où ce sont des organisations humanitaires qui doivent désormais prendre en charge les citoyens. Cette politique libérale de santé à laquelle vous collaborez produit et produira les mêmes effets dans notre pays, n’en doutez pas. De nombreux citoyens ont déjà renoncé à se faire soigner… L’annonce de notre Directrice Générale sur l’Etat Prévisionnel des Recettes et Dépenses pour l’APHP est annonciatrice de catastrophes supplémentaires pour les agents et les patients, puisqu’elle préconise « une exigence d’efficience a minima à 126 millions d’euros en 2013 », avec les conséquences qui en découleront…
En 2013, l’hôpital Cochin va accueillir la plupart des services de l’Hôtel Dieu, dont vous conduisez la fermeture, dans le cadre des « restructurations » qui détruisent précisément notre système de santé. La CGT Cochin n’est pas dupe : nous savons très bien que le but de cette restructuration est de réduire encore le personnel et d’augmenter les bénéfices. Nous savons très bien aussi qu’un des autres buts est de confier des pans entiers de la santé au secteur privé.
L’exemple de la fermeture de Saint Vincent-de-Paul et de l’ancien Port-Royal et de l’ouverture de la nouvelle maternité ne nous pousse pas à l’optimisme au vu des résultats pour les agents et les patientes…

La CGT Cochin n’ignore pas que vous n’êtes pas directement responsable de la politique générale de Santé publique. Néanmoins, vous êtes responsable des agents du Groupe Hospitalier, et en tant que tel, la CGT Cochin estime que c’est à vous d’intervenir pour protéger au mieux votre personnel contre cette politique désastreuse. Pour notre part, c’est ce que nous faisons à la CGT Cochin, et nous désapprouvons la suppression des permanents mutualistes décidée arbitrairement par la Direction Générale, ce qui va pénaliser encore plus vos agents dans une période socialement très difficile.

Vous avez présenté vos vœux aujourd’hui. Les nôtres, Monsieur le Directeur, sont que de nouveau les citoyens puissent se soigner selon leurs besoins et non selon leurs moyens, que la politique de Santé publique retrouve le chemin de la raison et de l’humanité qui prévalait lors de la création de l’Assistance Publique. Pour cela, les vœux de la CGT Cochin sont qu’enfin nous changions de système afin d’instaurer une société plus soucieuse de liberté, d’égalité et de fraternité.

Marise Dantin et Bernard Giusti


 


Une centaine de militants de la CGT Cochin, ainsi que Patricia Arbieu, Secrétaire Générale de la Mutuelle Complémentaire, ont soutenu et applaudi le discours.

François Sénac, Bernard Giusti, Marise Dantin et quelques camarades

François Sénac, Bernard Giusti, Marise Dantin et quelques camarades

 

Deux directrices cernées par les militants de la CGT Cochin...

 

Le discours de la CGT Cochin retient toute l’attention de l’assemblée...

 

Patricia Arbieu, Secrétaire Générale de la Mutuelle Complémentaire