Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

La pauvreté s’amplifie en France

lundi 10 décembre 2012 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

« La conférence nationale de lutte contre la pauvreté et les exclusions sociales s’ouvre ce lundi 10 décembre. Elle dure deux jours et doit aboutir à un "plan quinquennal" de lutte contre les exclusions. Un Français sur deux se considère aujourd’hui comme pauvre ou en passe de le devenir, selon un sondage publié la semaine dernière. Dix chiffres qui illustrent l’ampleur du phénomène. 

8,6 millions de Français vivent avec moins de 964 euros par mois

Le taux de pauvreté en France en 2010 a atteint 14,1% de la population, son plus haut niveau depuis 1997. 8,6 millions de personnes vivaient ainsi en 2010 en dessous du seuil de pauvreté monétaire (964 euros par mois), la moitié d’entre elles vivant avec moins de 781 euros par mois. Le niveau de vie médian (la moitié de la population est au-dessus, l’autre en dessous) en France métropolitaine atteignait 1.610 euros par mois en 2010. 

Un enfant sur cinq est pauvre

[…]

Plus de 2 millions de travailleurs pauvres

Ils seraient entre 1,9 et 3,3 millions en France, une fourchette large car les experts peinent à cerner le phénomène croissant des travailleurs pauvres, qu’ils imputent notamment au temps partiel, dans les services à la personne ou la restauration. Selon l’économiste Denis Clerc, "la pauvreté laborieuse concerne plus de 2 millions de personnes". Pour Pierre Concialdi, de l’Ires, la vérité s’établit entre 2 et 3,3 millions.

3,6 millions le nombre de personnes mal logées

[…]

Plus d’un ménage sur cinq souffre du froid

[…]

Un français sur cinq renonce à se soigner

20% des Français ont renoncé au cours des deux dernières années à des soins, ou les ont retardés, selon une enquête du Centre d’études et de connaissances sur l’opinion publique (CECOP) et l’Institut CSA. Expliquant pourquoi ils ont renoncé à se faire soigner ou ont différé des soins, 57% ont répondu "par manque d’argent", 41% "parce que le remboursement aurait été insuffisant". Selon Médecins du Monde, l’accès aux soins pour les plus pauvres s’est dégradé en 2011 et leur santé s’est détériorée : les 21 centres de soins de l’ONG en France ont accueilli 29.466 personnes et effectué 40.627 consultations (+ 5,2% depuis 2010 et + 22% depuis 2008). Parmi ces patients, 38% (24% en 2010) se sont fait soigner trop tardivement, et plus de 20% ont renoncé à des soins au cours des 12 derniers mois.

6,3 millions de personnes couvertes par les minima sociaux

Pour aider les plus démunis, il existe au total une dizaine de minima sociaux afin d’assurer un revenu minimal à une personne (ou à sa famille) en situation de précarité. Ce sont des prestations sociales non contributives, c’est-à-dire qu’elles sont versées sans contrepartie de cotisations, selon la définition de l’Insee. 3,6 millions de personnes en sont allocataires, 6,3 millions si l’on inclut enfants et conjoints. Soit environ 10% de la population française.

Des milliards d’euros de prestations sociales non réclamés

[…]

293 millions de repas distribués

[…]

765.000 ménages surendettés

[…]

 

Lire l’article complet sur http://lexpansion.lexpress.fr/economie/les-10-chiffres-chocs-sur-la-pauvrete-en-france_364016.html#xtor=AL-241