Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Le personnel de la maternité de l’hôpital Trousseau est en grève illimitée.

mercredi 28 novembre 2012 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

Communiqué du personnel de Trousseau

Sous couvert d’une meilleure organisation du réseau Périnatalité de l’Est-Parisien, en février 2012 la Direction du Groupe hospitalier a fermé la maternité de l’hôpital St-Antoine qui avait une activité de 2500 naissances par an. Cette fermeture a engendré le transfert de 1300 accouchements vers la maternité de l’hôpital Trousseau, qui avait déjà une activité de 2500 naissances par an. L’objectif à atteindre est de 4000 accouchements par an.

500 accouchements devaient être transférés à la maternité de Tenon, ils sont toujours dans la nature.
 
Lors de ce transfert, la direction de l’hôpital a supprimé 45 emplois au nom de l’efficience et de la rentabilité.
 
Cette réorganisation a de lourdes conséquences pour la prise en charge des femmes à l’accueil des urgences, à la salle des naissances et dans le service gynéco-obstétrique.
La qualité des soins se dégrade de jours en jours pour les mamans et les bébés.
Les agents en sous-effectifs travaillent angoissés, stressés dans le souci de ne pas faire des erreurs pendant l’exercice de leur mission.
Le personnel se culpabilise au quotidien de ne pas avoir les moyens pour exercer son métier convenablement.
 
Pour toutes ces raisons le personnel de la maternité est en grève illimitée à partir du lundi 26 novembre 2012 pour réclamer des moyens humains, du matériel et une organisation du travail qui leurs permet d’exercer leur métier conformément à leur décret de compétence.
Les usagers et le personnel sont les premières victimes de la course à l’efficience qui ne fait qu’affaiblir le service public hospitalier.
 
Usagers et Personnels, nous avons besoin de votre soutient pour exiger des moyens pour une organisation optimale du réseau Périnatalité du bassin Est-Parisien.
 
Ensemble nous sommes plus forts.
 
Paris, le 26 novembre 2012
 
 
 
Toutes les maternités de l’AP-HP sont touchées par la politique libérale mise en place par tous les gouvernements qui se sont succédé ces dernières décennies. Le gouvernement actuel mène la même politique, avec les mêmes conséquences.
A Cochin, la nouvelle maternité dite PR1 se trouve confrontée aux mêmes problèmes que ceux de Trousseau : sous-effectifs, surcharges de travail, risques professionnels, risques pour les patientes et leurs bébés, risques psychosociaux…
Une expertise avait été conduite par la CGT Cochin avant la construction de cette nouvelle maternité. Cette expertise mettait en évidence tous les méfaits engendrés par les conditions de travail et les organisations de travail.
La CGT a mis en garde la direction à de très nombreuses reprises et depuis l’ouverture intervient quasi quotidiennement.
Malgré cela, la direction persiste dans ses erreurs, au mépris de son personnel et des patientes.
 
La CGT Cochin est entièrement solidaire de la CGT Trousseau et du personnel de sa maternité.
 
Une grève générale illimitée de toutes les maternités de l’AP-HP semble bien nécessaire !