Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Manifestation le SAMEDI 1 DECEMBRE 2018 à 12 h PLACE DE LA REPUBLIQUE

mardi 27 novembre 2018 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint


LES RAISONS DE LA COLERE SONT LA !
UNE REMUNERATION POUR VIVRE… ET NON SURVIVRE !

PERSONNELS HOSPITALIERS
TOUS A PARIS POUR LA JUSTICE SOCIALE
SAMEDI 1 DECEMBRE 2018 à 12 h PLACE DE LA REPUBLIQUE

Les traitements brut de base des fonctionnaires et les salaires des contractuels sont bloqués.
C’est la première cause de notre perte de pouvoir d’achat qui ne suit pas l’inflation des prix. Depuis 2010, la valeur du point d’indice a subi un gel quasi ininterrompu et sa dévalorisation aujourd’hui dépasse les 10%.
Cette situation va encore s’aggraver puisque l’AP-HP compte geler les traitements et salaires jusqu’en 2023.

A cela s’ajoute une précarisation des emplois avec l’introduction massive des contractuels.

L’accélération des hausses de taxes, une réalité pour toutes et tous !!!

 Gaz +7%
 Fuel +36%
 Electricité+17%
 Carburant +12%
 Frais Bancaires +13%
 Timbres +10%
 Bus +3%
 Mutuelle +5%
 Forfait Hospitalier +15%
 Carte Grise +15%
 Assurances +3%
 PV stationnement +130%
 Contrôle Technique+23%
 Péages +1.3%
 C.S.G +21%
 Tabac +10%
 ...

Le pillage des finances publiques
Pendant ce temps, les mesures fiscales qui devraient servir à alimenter les services d’intérêt général comme la santé, l’éducation, la recherche, les retraites, etc. sont distribuées aux plus riches et aux entreprises du CAC 40  !
Ainsi, c’est 40 milliards par an pour le CICE, 10 milliards par an pour la Flat taxes, 5 milliards par an pour l’ISF, 20 milliards d’allègement supplémentaire des charges de 4 points du SMIC (décalé au 1er octobre 2019) et 100 milliards de fraude fiscale qui plombent les finances publiques et aggravent les conditions de vie des français.

Services publics hospitaliers et emplois publics menacés
Au-delà des rémunérations et de la hausse des prix de consommation, ce sont aussi les politiques de remise en cause du service public qui pèsent sur les familles et les ménages.
A l’AP-HP, le Directeur général Martin Hirsch, en phase avec le gouvernement, envisage une nouvelle suppression de 779 équivalents temps plein non médicaux dont 240 dans les services de soins en 2019.

C’est une nouvelle atteinte au bon fonctionnement du service public de l’AP-HP.
Le quotidien des agents dans les services administratifs, techniques, ouvriers médicotechniques ou de soins est déjà insoutenable ; les conditions de travail sont déplorables à un point tel que tous les indicateurs de la santé au travail des hôpitaux de l’AP-HP sont au rouge : maladies, maladies professionnelles, stress, burn out, tentatives de suicide et suicides.


Pour soigner les patients dignement, il faut des agents en nombre suffisant et en bonne santé !


Pour toutes ces raisons, la CGT appelle tous les agents à se mobiliser lors de la manifestation du samedi 1er décembre 2018 à 12 h, place de la République, pour dénoncer la politique antisociale du gouvernement et de l’APHP

LA CGT revendique


 L’arrêt du gel du point d’indice et sa revalorisation,
 la revalorisation des pensions, des traitements, des salaires, et des déroulements de carrière,
 le rattrapage de la perte du pouvoir d’achat cumulée de valeur du point d’indice,
 son indexation sur les dépenses effectives et l’évolution réelle du coût de la vie,
 l’augmentation du SMIC à 1800€ net par mois,
 l’indexation des pensions sur l’évolution du salaire moyen.

PERSONNELS HOSPITALIERS
TOUS A PARIS POUR LA JUSTICE SOCIALE
SAMEDI 1 DECEMBRE 2018 à 12 h PLACE DE LA REPUBLIQUE !