Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

PR1 : Une maternité ouverte aux sages femmes libérales…

mercredi 22 février 2012 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

 

[Le texte ci-dessous est tiré du dossier de presse distribué par la direction de Cochin.]
 
Les sages-femmes exerçant en ville se voient désormais intégrées dans le parcours de soins des patientes dès le début de leur prise en charge à l’hôpital. 
Une partie des consultations de suivi de l’évolution de la grossesse de ces futures mamans pourra être ensuite réalisée en ville par ces mêmes sages-femmes. 
Après avoir accouché à l’hôpital et grâce à la mise en place d’un suivi personnalisé, une grande majorité des femmes pourra bénéficier d’un retour à domicile dès le 3ème jour après la naissance. Ce sont les sages-femmes qui les auront accompagnées tout au long de leur grossesse qui, dans ce cas, se verront confier la coordination de l’aide à l’allaitement, des suites de couches et de la rééducation périnéale, proposées à ces nouvelles mamans.
[On nous annonce la couleur : la privatisation n’avance même plus masquée dans l’hôpital !
Ouverture au privé et séjours réduits au strict minimum – aujourd’hui on annonce 3 jours, mais demain sans doute comme dans certains autres pays européens, les femmes resteront une journée au maximum… -, tout ceci à l’heure où la mortalité infantile a augmenté en France depuis 2006 (1) et alors que l’on sait que ce système de retour rapide des femmes à domicile augmente les risques…
En réalité, il s’agit de « rentabiliser » les lits en assurant la plus grande rotation possible des patientes et en « économisant » du personnel grâce au recours au privé.]

(1) France / 2006-2011 : La mortalité infantile "particulièrement préoccupante" en France - Béatrice Roman-Amat