Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

PRISE EN CHARGE DES PERSONNES EN SITUATION DE PRECARITE

mercredi 24 août 2011 par Marise Dantin Secrétaire Générale

LES URGENCES DES HOPITAUX PUBLICS SUBISSENT UN AFFLUX DE DEMANDES D’HEBERGEMENT

Depuis la demission de Mr EMMANUELLI le 19 Juillet 2011 du SAMU Social, de nombreuses meres de famille se présentent aux urgences de Cochin avec leurs enfants.

Ce n’est évidemment pas la mission des urgences de prendre en charge des personnes dont l’etat de santé n’est pas la première préoccupation.

Pourtant à l’hopital Saint Vincent de Paul un accueil pour les SDF comprenant 100 places a été mis en place, mais celui-ci n’est réservé qu’aux hommes. Il reste pourtant beaucoup de locaux inoccupés dans cet établissement.

Ne pourrait-on en mettre certains à la disposition de ces mères de famille ?

Notre gouvernement libéral ne se préoccupe pas de ces familles en grande détresse sociale.

C EST A NOUS DE L’ OBLIGER A REAGIR !!!

C’est lors d’un CHSCT que la CGT Cochin et de Saint Vincent de Paul avait obtenu de la Direction de Cochin que des locaux vides soient mis à la disposition des sans abris. La CGT avait aussi demandé que les nombreux services désormais qui comportent de nombreuses chambres, des cuisines, des sanitaires soient à disposition des familles en difficultés.

Faut-il toujours que le pire se produise pour que la Direction et le gouvernement libéral se décident à bouger en prenant comme d’habitude des demi-mesures insuffisantes ?

Devrons-nous attendre les grands froids pour que ces personnes fragilisées puissent bénéficier de conditions décentes d’hebergement ?

  Vincent de Paul reste un grand symbole de la prise en charge humaniste des petits enfants.

La logique ultra libéral a contraint cet établissement de fermer !

Pendant ce temps, de nombreuses mères de familles sont poussées à la rue avec leurs enfants !

Avec la CGT, luttons contre cette logique égoiste ! Marise