Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Préavis de grève du Brancardage de Cochin

samedi 8 février 2014 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

Le vendredi 7 février, une cinquantaine d’agents ont envahi les bureaux de la Direction du Groupe Hospitalier. L’équipe des brancardiers de Cochin, avec la CGT Cochin et des camarades des autres services venus en solidarité, a déposé un préavis de grève qui a été remis à Mme Gilardi, Directrice du site Cochin.

Soumis comme tous les autres services de Cochin aux augmentations d’activité et aux réductions de personnel, dues notamment aux restructurations en cours, les brancardiers exigent :

- l’embauche immédiate de 10 brancardiers (avec création des postes). Lors d’un précédent CHSCT, à la demande la CGT Cochin, la Direction s’était engagée à recruter 5 brancardiers supplémentaires afin d’assurer la nouvelle navette de transport des patients entre le nouveau bâtiment Copernic et les services de Cochin. La Direction n’a pas tenu parole. En outre, des brancardiers de l’Hôtel Dieu devaient venir renforcer l’équipe, ce qui n’a pas été le cas.

- la fourniture de 15 chaises roulantes. La pénurie de chaises roulantes oblige les brancardiers, déjà en sous-effectifs, à fouiller l’hôpital à la recherche de chaises disponibles. Lors d’un précédent CHSCT, à la demande la CGT Cochin, la Direction s’était engagée à fournir 20 nouvelles chaises roulantes, ce qui était un minimum pour que les brancardiers puissent travailler correctement. Seules 10 ont été fournies. La Direction espère-t-elle que les brancardiers vont porter les patients sur leur dos ?

- la fourniture de 10 brancards. Les brancards disponibles sont dans l’ensemble trop vieux et en mauvais état. Etant donné les parcours, parfois invraisemblables, que doivent effectuer les brancardiers et leurs patients, il est clair que le matériel n’est plus adapté aux tâches.

Lors d’un récent CHSCT, le Secrétaire du CHSCT (CGT Cochin) avait notamment relevé que la politique de la Direction concernant le Brancardage, en faisant du Brancardage un "parent pauvre" de l’hôpital, est particulièrement illogique puisque de l’efficacité du Brancardage dépend l’efficacité des services qu’il dessert.

Les brancardiers de Cochin sont déterminés à aller jusqu’au bout avec la CGT Cochin afin que leurs revendications soient satisfaites !

Comme à son habitude, la CGT Cochin emploiera tous les moyens dont elle dispose afin que les agents puissent travailler dans des conditions décentes.