Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Projet MACRON, Une loi au profit des patrons ! manifestation le 26 Janvier

lundi 19 janvier 2015 par Marise Dantin Secrétaire Générale

 

Aujourd’hui avec le projet de loi Macron le gouvernement répond une nouvelle fois aux exigences du MEDEF et du grand patronat.
Cela est inacceptable alors que les employeurs bénéficient déjà de plus de 220 milliards d’exonérations ou d’aides publiques. Au-delà de la remise en cause des professions réglementées, les régressions sociales ressortant de ce projet de loi sont notamment les suivantes

La libération du transport de voyageurs en bus entre en contradiction explicites avec les objectifs de réduction des émissions des gaz à effet de serre sur lesquels la France s’est engagée. Après les autoroutes, les aéroports, encore une fois on privatise les bénéfices.

La sécurisation des employeurs continue, sous couvert de simplification, avec une réforme annoncée par voie d’ordonnance de l’inspection du Travail et de la médecine du travail et une nouvelle sécurisation des licenciements sans motivation économique.

La C.G.T. exige :
Porter le SMIC à 1700 Euros brut par mois comme base des grilles de salaire

Ouvrir des négociations salariales dans l’entreprise

Augmenter les salaires, le point d’indice dans la fonction publique, les pensions et le minima sociaux.

Contrôler les aides publiques aux entreprises

Contraindre les entreprises à des alternatives aux licenciements.

Stopper les suppressions d’emploi, et créer des droits nouveaux pour les représentants des salariés des entreprises.

Développer les politiques publiques et les moyens des services publics.

Réformer la fiscalité en profondeur, créer de nouvelles tranches d’impôts pour les hauts revenus.

Ramener l’âge de départ à la retraite à 60 ans pour tous et les départs anticipés pour travaux pénibles. Créer un pôle financier public et établir un mécanisme de crédits à taux réduits pour l’investissement productif.

Taxer les mouvements spéculatifs fiscaux.

Tous ensembles pour dire « non au projet MACRON », le lundi 26 janvier, premier jour de débat à l’Assemblée Nationale.

Rendez-vous à 13h Métro : Chaussée d’Antin

RdV Hall de Cochin à 12h30