Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

RTT : La CGT s’oppose à la réforme HIRSCH. La ministre de la Fonction Publique reprend le flambeau.

vendredi 7 août 2015 par Marise Dantin Secrétaire Générale

M LEBRANCHU a missionné un énarque sur « l’évaluation du temps de travail » dans la Fonction Publique.

Après l’échec de HIRSCH à l’APHP, c’est le gouvernement qui veut, à son tour, réformer le temps de travail et mettre à la poubelle le protocole des 35 heures de 2002.

La ministre affirme ne pas vouloir remettre en cause le temps de travail annuel de 1607 heures (35 heures par semaine).
En revanche, elle veut remettre en cause toutes les organisations prévues actuellement sur le temps de présence journalier des agents, et donc le nombre de RTT dont ils disposent.
Faute de ne pouvoir imposer ces réformes à l’APHP, sous couvert de dialogue social (dialogue qui ne fonctionne que dans un sens : la direction impose, les agents subissent), il y a eu un changement de stratégie. En effet, la CGT n’est pas tombée dans le piège tendu par la direction générale de l’APHP, en refusant tout recul sur le temps de travail et la perte des RTT.

Le gouvernement veut maintenant passer par le biais parlementaire et législatif pour contourner l’opposition des agents de l’APHP.
La voie parlementaire permet au gouvernement d’aller encore plus loin dans la Fonction Publique hospitalière en augmentant le temps de présence au travail pour tous les agents, c’est-à-dire 9, 10, ou 12 heures journalières. Cela supprimera le système de récupération des RTT, en le remplaçant par un système de RR moins favorable aux agents.
L’énarque missionné rendra les résultats de son « travail » en janvier 2016.

Les mobilisations prévues en septembre restent déterminantes pour contrecarrer les plans du gouvernement.
C’est ainsi que nous avons bloqué HIRSCH !

Alors, contre le plan machiavélique de LEBRANCHU, tous avec la CGT COCHIN !