Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

SANCTIONNE OU SANCTIONNE ?

mercredi 1er février 2017 par Marise Dantin Secrétaire Générale

Les agents du SAU ont un gros dilemme. En effet, souvent exposés aux agressions, ils n’ont pratiquement pas de recours pour se protéger.
La direction a toujours refusé de mettre suffisamment de personnel de l’anti malveillance pour assurer la sérénité des soins au SAU.(Cela est caractérisé dans les P.V des instances)
Ainsi, face à ce public agité, l’encadrement du SAU a fabriqué une procédure orale sensée protéger les soignants paramédicaux ou médicaux menacés.
Quand un soignant en ressent le besoin, il prononce un mot de code à l’interphone et le reste de l’équipe soignante est sensée intervenir rapidement pour neutraliser l’agresseur ou l’agité.
Sauf que :
1. Si l’agent accourt pour aider ses collègues, il risque de se faire accuser de maltraitance par ses cadres (et donc d’être l’objet d’un rapport disciplinaire)
2. S’il n’accourt pas, il risque également de se faire reprocher un manque de solidarité envers ses collègues.

L’encadrement n’a pas hésité à mettre en difficulté ses propres agents en rédigeant des rapports disciplinaires à leur encontre quand l’intervention a eu lieu.
Plusieurs agents ont en fait les frais, alors qu’ils ne font qu’obéir à leur hiérarchie.
Cette hiérarchie, moins concernée par ce contact direct avec un public parfois dangereux, se défausse derrière cette procédure d’alerte orale, donc non tracée, pour enfoncer les agents qui sont amenés à se défendre des agressions physiques et orales permanentes.
Voilà plusieurs années que la CGT COCHIN dénonce cette ambiguïté, l’encadrement du SAU et la direction font la sourde oreille.
La CGT COCHIN soutient souvent des collègues en difficultés qui ne savent plus comment réagir, car ils seront sanctionnés quoiqu’ils fassent.
La CGT COCHIN dénonce ces sanctions abusives et exige que soit alloué au SAU le personnel de sécurité suffisant pour permettre à tous les soignants médicaux et paramédicaux de prodiguer des soins sereinement.