Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Suppression des RTT : les manoeuvres de Martin Hirsch

vendredi 21 août 2015 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

Le Directeur Général de l’APHP profite des périodes de vacances pour soi-disant consulter le personnel, précisément lorsque la plupart des agents sont en congés !
Qu’arrive-t-il à Martin Hirsch ? Depuis son arrivée à la tête de l’APHP il a mené les restructurations sans jamais prendre en compte l’avis de son personnel, et le voilà aujourd’hui pris d’une frénésie de « besoin de rencontres » !

Officiellement, il s’agit de présenter dans chaque service les « avantages » de nouvelles organisations de travail. En réalité, il ne s’agit nullement de discussion puisque dès le 29 juillet 2015 il a déjà donné ses conclusions. Il a retenu 9 « enseignements ». Nous en commentons quelques-uns, parmi les plus parlants  :

« [Les études de terrain] permettent de partir des besoins des patients pour étudier de nouvelles modalités de prise en charge, qui peuvent porter sur les amplitudes horaires des services ; mais aussi sur d’autres facteurs d’amélioration comme par exemple une meilleure adaptation des horaires d’entrée et de sortie des patients ; » En clair, cela signifie par exemple pour les Hôpitaux de Jour qu’il s’agit de prendre en charge les patients plus tôt le matin et jusque très tard le soir (7h-23h par exemple). Dans notre établissement où un grand nombre de collègues sont déjà en grande équipe, l’Hôpital de Jour et les Consultations représentent pour ceux qui ont des contraintes familiales la possibilité d’avoir des horaires fixes. 
La CGT Cochin milite pour que cette possibilité soit maintenue.


«  [Les études de terrain] soulignent que, lorsque tous les agents ne sont pas en grande équipe, il y a une plus grande consommation des moyens de remplacement. » On comprend alors aisément que la seule préoccupation de la Direction, c’est la rentabilité et non pas le personnel.
Par moments, Hirsch fait semblant de s’offusquer des dépassements d’horaires, notamment ceux dus aux transmissions, alors qu’en fait ces dépassements « non valorisés » sont précisément le résultat des organisations de travail mises en place par la direction !

Hirsch a tiré ses « enseignements » d’une étude au cours de laquelle il a eu très peu d’interlocuteurs parmi le personnel. Mais cela lui importe peu, pour lui l’essentiel est que ces réunions aient lieu. Qu’importe ce que dit le personnel, il a déjà tiré ses conclusions bien avant ces réunions !

La CGT a refusé de participer à ces réunions dont le compte rendu est entièrement fabriqué par la Direction, et sur lequel le personnel n’a pas son mot à dire.

Sur le fond, qui est d’accord pour qu’on lui supprime ses RTT ?
La CGT Cochin sera toujours contre !

Ces réunions ne sont qu’un leurre destiné à justifier les « conclusions » de Hirsch, largement refusées en juin par l’ensemble de nos collègues.

Pour la CGT Cochin, assister à ces réunions,
faux-semblants de démocratie, est une grande erreur !