Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Un mauvais poisson d’avril : Hirsch impose le vol de nos jours de repos !

mardi 5 avril 2016 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

Le directeur de l’APHP, Martin Hirsch, affirme son autorité en passant outre l’avis des syndicats majoritaires . Il déclare :

"J’ai signé vendredi 1er avril 2016 la décision fixant les nouvelles organisations de travail à l’AP-HP dans le cadre du temps de travail légal de 35 heures par semaine, à la suite des avis rendus par le CHSCT mardi 29 mars 2016 (défavorable) et par le CTE, mercredi 30 mars 2016 (favorable, seule la CFDT, signataire de l’accord sur lequel se fonde la décision, ayant pris part au vote)."

Il apparaît clairement qu’il légitime sa décision en s’appuyant sur la seule CFDT minoritaire. Il insiste d’ailleurs sur l’importance de la collaboration de ce syndicat qui lui permet d’annoncer dans la foulée : "...la fin de la journée « fête des mères » et des journées dites « protocoles » qui se rajoutaient aux RTT."

Comme d’habitude la défection de ce syndicat dans la défense des travailleurs a permis de dégrader un peu plus les conditions de travail dans nos hôpitaux, pour le plus grand profit de ceux qui nous exploitent toujours plus au nom de leur logique comptable.

Mais la suppression de nos jours de repos n’est pas la seule mauvaise surprise. Le "plan Hirsch" prévoit notamment :

- possibilité de changer le planning au tout dernier moment pour raisons de service [de fait le délai de 48 h n’est plus obligatoire] ;

- Le nombre de jours de repos reste fixé à quatre jours pour deux semaines "deux d’entre devant être consécutifs, dont un dimanche et un samedi si cette mesure ne soulève pas de difficultés particulières" : quand on connaît la situation de sous-effectifs dans nos services, il n’est pas difficile de deviner que les "difficultés particulières" seront toujours évoquées ! En clair, dans certains services, l’obtention d’un week-end de repos risque de relever de l’exception !

- possibilité pour l’encadrement de panacher les horaires "classiques" avec les horaires en 12 h le week-end : il est évident que la vie de famille va être très perturbée et de plus en plus difficile à concilier avec les horaires de travail.

- possibilité de supprimer tous les RR ou RTT en imposant des organisations de travail en 7 h.

 La liste des méfaits du plan Hirsch n’est pas exhaustive...

La hâte de Hirsch à mettre en place sa nouvelle organisation du temps de travail - dont le but est de faire des économies sur le dos du personnel - contraste avec sa lenteur pour d’autres dossiers. Par exemple, l’occupation abusive de logements de l’APHP par quelques privilégiés qui n’ont aucun rapport avec nos hôpitaux, alors que de nombreux agents ont toutes les peines à se loger décemment.

Le plan Hirsch est complètement en phase avec les lois libérales, notamment la loi El Khomri, qui visent à précariser les travailleurs en les mettant à la merci des patrons, à les transformer en simples "outils de travail", à les fragiliser en désorganisant leur vie de famille, et bien évidemment à diminuer le salaire horaire.

 

La CGT Cochin ne baisse pas les armes et continue le combat avec tous les collègues de l’hôpital Cochin !