Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Une offensive de l’encadrement a lieu depuis quelques temps à PR1, la nouvelle maternité.

mardi 24 juillet 2012 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint

Il s’agirait d’amener un grand nombre de nos collègues (pour celles et ceux qui ne le font pas encore) à accepter de travailler en 12H.
Le but de la manœuvre est évident : confronté à des sous-effectifs chroniques imposés par la politique de restriction (d’austérité diraient les gouvernements UMP ou PS), la Direction et l’encadrement veulent imposer les 12H afin "d’optimiser les ressources humaines".

Certaines collègues, notamment les plus jeunes, semblent se laisser convaincre par les discours mensongers de l’encadrement.
Rappelons qu’en moyenne les personnels travaillant en 12H, exténués, quittent leur poste au bout de 3 ans...

Rappelons aussi que l’on ne peut pas vous imposer de travailler en 12H, notamment si vous avez été recruté(e)s sur d’autres horaires. La fable selon laquelle ce serait "la majorité qui décide" est fausse. On laisse entendre qu’un "vote" serait organisé : ce vote serait parfaitement illégal, car aucun vote ne peut aller contre le droit du travail.

La Direction, consultée par la CGT Cochin à ce sujet lors du dernier CHSCT, prétend ne rien savoir de ce projet...
A plusieurs reprises, la CGT Cochin à rappelé à la Direction et à l’encadrement que la loi stipule que 12H est le temps maximal de travail par jour, ce qui signifie qu’il est rigoureusement interdit à quiconque de travailler plus de 12H. En clair, cela veut dire que tout doit être inclus dans la période des 12 H : temps de vestiaire, temps de pause, transmission, temps de repas, etc. Selon l’Inspection du Travail, tout dépassement de ces 12H entraîne deux infractions majeures : infraction au Code du Travail et travail dissimulé.

Nous rappelons aussi qu’il est obligatoire de respecter un temps de repos de 12H entre la fin d’un service et la reprise.
Par exemple, si vous finissez à 22H, vous ne pouvez reprendre votre poste avant 10H le lendemain.
Il appartient à l’encadrement d’organiser les services afin que la loi soit respectée. On peut exceptionnellement vous demander de dépasser les 12H pour répondre à une urgence (toutefois la durée supplémentaire ne peut excéder 4H). Si de tels dépassements sont coutumiers ou quotidiens, il s’agit alors d’une infraction caractérisée au Code du Travail.
Lorsque vous constatez que vos droits ne sont pas respectés, n’hésitez pas à faire un signalement OSIRIS et à appeler la CGT Cochin.

N’ayez pas peur des pressions de l’encadrement !
Tout appel à la CGT Cochin reste anonyme.

 

La CGT Cochin vous défend quotidiennement. Majoritaire tant en terme d’adhérents qu’en terme de voix aux élections, elle est présente dans toutes les instances, et ses militants sont sans cesse sur le terrain. Ni effets de manches, ni effets d’annonces, elle a entrepris un travail de fond depuis plusieurs années qui porte ses fruits : seule organisation syndicale à obtenir des embauches, ses revendications finissent par être entendues : archives, blocs, PR1, hospitalisations, ouvriers, administratifs, labos... Elle défend individuellement de nombreux agents devant la Direction et gagne le plus souvent. Elle est aussi la seule organisation à avoir déclenché des mouvements (victorieux !) sur Cochin.


Rejoignez-nous !

Plus nous sommes nombreux,

plus nous sommes en position de force face à la Direction !