Syndicat CGT Hopital COCHIN

Poste 11167

Grève et Manifestation le mardi 12 septembre

mercredi 30 août 2017 par Bernard Giusti Secrétaire Général Adjoint, Marise Dantin Secrétaire Générale


Contre le Projet Macron


de casse du Code du Travail
et des statuts de la Fonction Publique



Contre les Projets de régression sociale


Répondant au MEDEF, à la Commission Européenne et toujours au service des classes sociales les plus fortunées, le gouvernement entend imposer une baisse drastique de la dépense publique de plus de 60 milliards.

L’Assurance Maladie pour mettre en œuvre de telles décisions a présenté en juillet ses propositions pour le projet de loi de finances de la Sécu 2018. Sous prétexte de l’évolution des soins et des prises en charge des patients, c’est l’accélération du virage ambulatoire à l’hôpital et la recherche dans tous les secteurs d’économies.

Dernière nouveauté : plus de 40 hôpitaux vont ouvrir des hôtels gérés par le Privé sur leur site, l’hôtel hébergera les malades entre deux soins ou à la suite d’une chirurgie ambulatoire. Les hôpitaux parisiens de Necker, Robert Debré ou l’Institut Curie sont concernés dès 2018. Le seul but, loin des besoins des malades, est de générer des économies et de mettre en œuvre l’impératif gouvernemental de non remplacement d’un départ à la retraite sur trois dans la fonction publique hospitalière.

Dans cette course aux économies budgétaires et à la casse hospitalière, l’APHP est très bonne élève. En 2016, elle affiche même un excédent budgétaire de 55 millions. Les personnels apprécieront le zèle du directeur général à optimiser la gestion des établissements. Martin Hirsch, pour arriver à ce résultat a supprimé des emplois, remis en cause les 35 heures et l’organisation du travail des personnels. Le DG a accéléré la casse l’hôpital public, supprimé des services, accéléré les fermetures d’établissements.

Attaque contre le Code du travail et contre le Statut des fonctionnaires

 Réferendum dans les entreprises : à l’initiative de l’employeur, déclinaison possible dans le public, les salariés voteront sous la pression des directions.
 Suppression de 120 000 postes de fonctionnaires et Gel de la valeur du point d’indice
 Mise en place du jour de carence dans la Fonction Publique (si vous vous arrêtez pour maladie, on ne vous paiera pas le premier jour de CM).

Ce n’est que le début de la régression programmée par Macron et ses amis du Medef !

Mardi 12 septembre
Tous en grève et à la manifestation
14h00 - Bastille - Place d’Italie

Piquet de grève au local CGT Cochin à partir de 7h00